La jalousie maladive ne touche que les femmes?

jalousie-madive-femmeCliquez vite ici

La jalousie maladive ne touche-t-elle que les femmes?

Vous êtes entrain de lire cet article  sur la jalousie maladive parce que vous êtes un jaloux maladif ou parce que  le sujet vous intéresse.

La jalousie maladive ne touche-t-elle que les femmes ? La réponse est non. Il y a des jaloux maladifs dans les deux sexes.

Origine de la jalousie :

Lorsque nous  décidons de porter notre choix sur un partenaire, nous attendons de lui qu’il satisfasse nos besoins affectifs les plus importants et nous disons que nous avons cette personne dans la peau. Or cette place de choix accordée à l’élu de notre coeur implique une dépendance qui conduit facilement à la jalousie. On peut donc conclure que l’amour et la jalousie sont des expériences indissociables

Tout le monde semble donc avoir une dose de jalousie que Freud qualifie de concurrentielle.

Selon lui, Il existe d’autres formes de Jalousie :

-La jalousie projetée

-La jalousie délirante

Certains autres auteurs expliquent que la jalousie en tant qu’émotion est naturelle et que quand elle devient maladive, elle révèle en fait un problème. Selon les tenants de cette théorie, c’est l’insatisfaction des besoins affectifs par le partenaire qui est la source de cette jalousie et plus particulièrement la crainte de perdre cette source privilégié de satisfaction des besoins affectifs les plus importants.

D’après eux, la jalousie peut amener à des comportements très destructeurs mais  peut aussi être une sonnette d’alarme qui nous aidera à régler des problèmes personnels et conjugaux, d’où la distinction entre la Jalousie Emotion (donc normale) et l’existence Jalouse ou Jalousie maladive.

D’autres encore pensent que l’origine se situe dans l’amour total du bébé pour sa mère, amour frustré et enfouit dans son subconscient qu’il projette ensuite, à l’âge adulte, sur son partenaire.

A l’inverse, LAGACHE (1947) et d’autres proposent autre chose :

Selon eux,l’état de jalousie constitue en soi un mode relationnel caractérisé par des mécanismes qui lui sont propres. Il apparaît par ailleurs que ses mécanismes

sont particulièrement reliés à ceux mis en scène dans l’organisation limite de la personnalité.

Comment se manifeste-t-elle chez l’homme et chez la femme ?

La jalousie peut, cependant, se manifester de manières différentes et les femmes semblent être plus possessives. Cela est peut-être dû à leur instinct maternel.

Pendant que l’homme peut user de violence, la femme, elle, pratiquera le harcèlement, se lamentera et pleurera beaucoup.

L’homme jaloux croit perdre sa puissance et voit son estime de soi et sa confiance en soi baisser tandis que la femme s’angoisse et a peur d’être abandonnée, se croyant  ainsi en insécurité.

Tandis que l’homme jaloux surveillera les faits et gestes de sa compagne, la femme cherchera à avoir coûte que coûte la preuve de l’infidélité de son conjoint.

L’homme contrôlera les sorties,  l’emploi du temps  et l’apparence de sa conjointe tandis que la femme traquera des odeurs de pommade et de parfum de ses rivales éventuelles, fouillera dans le téléphone cellulaire et l’ordinateur de son conjoint à la recherche d’indices.

La femme n’hésitera pas à affronter violemment  sa rivale pour la dissuader ou au contraire intelligemment en usant  de sentiments.

Elle peut aller jusqu’à mettre le conjoint à la porte, angoissée et craignant d’être abandonnée par l’être qu’elle aime.

Dans les cas les plus graves, cela peut aller jusqu’au suicide pour la femme ou au meurtre pour l’homme qui cherche désespéramment à faire un avec l’être choisi, ce qui évidemment,  est peine perdue. C’est de l’amour imaginaire qui n’existe pas sur terre.

Un tel homme ne quittera jamais son partenaire mais le fera souffrir pendant qu’il souffre lui-même inutilement.

Obsédé, qu’il est, il cherchera à connaître la « vérité ,par tous les moyens, qui  détruira, pour de bon, sa relation ou sa vie.

En résumé, tant que la jalousie-émotion reste modérée, elle peut même nous aider en ce sens qu’elle peut être le révélateur d’un problème personnel ou conjugal dont il faut s’occuper.

A contrario, quand elle est pathologique (chronique), donc incontrôlée, entretenue par une imagination débordante qui crée des films, votre vie et celle de votre partenaire peut se transformer en enfer.

La relation ne survit pas à la jalousie maladive. En conséquence, si c’est votre cas ou le celui de votre partenaire, il est temps de s’en occuper.

Cissé Le Périclytos
La jalousie maladive ne touche-t-elle que les femmes?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*